Archives mensuelles : avril 2017

Revue n°11

Commandez le n°11

Que sont les « Affolantes » des bords de Seine ? Où se situait « le gué de la Cave » ? Qui était « Jacob Petit » ? Pourquoi se trouve à Avon un lycée nommé « Uruguay-France » ?… A ces questions, les lecteurs auront assurément plaisir à trouver les réponses au fil des pages. Ouvrir cette revue, c’est enrichir son savoir satisfaire sa curiosité, entrevoir ce qu’a vécu le pays de Fontainebleau d’un point de vue économique, politique, social, matériel et humain à toutes les époques. Bonne lecture !

Sommaire n°11

I. Les origines de la ville
Trois fondations royales pour l’hôpital de Fontainebleau, Serge CERUTI
L’Ecole Spéciale Militaire de Fontainebleau, Francis BODRY
Un lycée Uruguay-France à Fontainebleau : pourquoi ? Albert FISCHLER

II. Les promenades historiques
L’église Saint-Pierre d’Avon, Josette RIPOLL
Les Pressoirs du Roy de Samoreau à travers les siècles, Albertine GENTOU
Les Affolantes des bords de Seine, les villas qui ont transformé la vallée, MF LABORDE

III. La société bellifontaine
La révolution de 1789 à Fontainebleau - 3ème partie :
La fin de la monarchie et l’exécution de Louis XVI, Daniel ROUAULT
La garnison de Fontainebleau pendant la Grande Guerre – 5ème partie :
L’armistice tant attendue (1918), Jérôme ARNAULD DES LIONS
L’après-guerre à Fontainebleau : 1945-1946 – 3ème partie, Jean-Claude POLTON
Mémoires vivantes d’une famille d’artisans (dernier épisode) :
La 3ème et dernière génération : le serrurier, Roseline HIERHOLTZ

IV. Personnalités
Histoire des peintres Vigneulle, une heureuse maladie héréditaire, Paul MEYNIEUX
La comtesse Greffuhle, une reine de la Belle Epoque à Fontainebleau, Laure HILLERIN
Qui était Jacob Petit ? Frédéric VIEY

V. Inédits historiques
1661, le grand séjour de Louis XIV à Fontainebleau – 7ème partie, Patrick DAGUENET
Essai sur le gué de la Cave entre Bois-le-Roi et Chartrettes, Michèle SALIOT
Se marier à Fontainebleau au XVIIIème siècle :
Louis XV et sa maison royale, Jean BOISSIÈRE

VI. Image du passé, photo du présent
Le centenaire de la mort de Charles Tricornot de Rose, Thierry HELLOUIN DE MÉNIBUS